PAROLE D'EXPERTS

 

Association de Conseillers Indépendants au service de la gestion de votre patrimoine

Prélèvement à la source : le flou dans l’urgence

Posté le : 16/05/2017

Que veut faire Emmanuel Macron du prélèvement à la source ? La question se pose, même si le nouveau chef de l'État y est favorable sur le principe. Car il s'est montré très fluctuant sur le calendrier d'application. Peu avant son élection, il expliquait sur RTL qu' « en toute hypothèse » la réforme ne serait pas appliquée au 1er janvier 2018 comme prévu par la loi adoptée à la fin de l'année dernière. « Je veux être sûr de la charge que cela représente pour les chefs d'entreprise (...). Il faut comprendre l'impact que ça aura pour nos concitoyens psychologiquement lorsqu'ils recevront une fiche de paie où, optiquement, le salaire aura baissé. (...) Ce sont des choses qui s'expliquent », justifiait-il.

Mais les contribuables s'attendent désormais à ce que leurs revenus réguliers de 2017 ne soient pas imposés. L'impôt théorique sera bien calculé, mais ils bénéficieront d'un crédit d'impôt d'un même montant (hors revenus exceptionnels pour éviter l'optimisation fiscale). Après l'imposition 2017 sur les revenus 2016 dont les avis seront envoyés cet été, ce sont en effet les revenus de 2018 qui devaient être imposés l'année prochaine. Ce vendredi, un porte-parole d'Emmanuel Macron a donc rétropédalé sur LCI pour revenir à la position initiale d'En marche ! Benjamin Griveaux a expliqué que le président ne prendrait de décision qu'après « un audit » prévu au mois de juin.

 

 

La suite sur lepoint.fr