PAROLE D'EXPERTS

 

Association de Conseillers Indépendants au service de la gestion de votre patrimoine

Les charges de la dette, l'épée de Damoclès du quinquennat Macron

Posté le : 03/10/2017

La dette, la dette, la dette... Emmanuel Macron ferait bien de relire le rapport remis en 2006 par Michel Pébereau qui avait mis l'accent sur le risque que courrait la France de tomber dans un cercle vicieux de l'endettement. A l'époque, la dette était de l'ordre de 60% du PIB, c'était juste avant la grande crise financière de 2007-2008 et surtout celle de la zone euro. En deux quinquennats, celui de Nicolas Sarkozy puis celui de François Hollande, la dette de la France a explosé, progressant de près de 40 points de PIB en dix ans.

Selon les prévisions de la programmation pluriannuelle dévoilées hier, la dette pourrait, enfin, se stabiliser légèrement en dessous d'une année de produit intérieur brut. Actuellement de 96,1% du PIB, elle culminerait à 97,1% en 2019 et refluerait, si les prévisions optimistes de Bercy se réalisent, à 91,4% du PIB en 2022, l'année de la prochaine élection présidentielle.

 

La suite sur la tribune.fr