PAROLE D'EXPERTS

 

Association de Conseillers Indépendants au service de la gestion de votre patrimoine

Le produit financier « patriotique » de Bruno Le Maire suscite le scepticisme

Posté le : 01/04/2019

Après le patriotisme économique cher à Arnaud Montebourg, Bruno Le Maire invente le patriotisme financier. Mettre l'épargne des Français au service de l'économie réelle, plutôt que la laisser dormir sur les comptes de dépôt ou dans des assurance vie en euros, est un leitmotiv des pouvoirs publics depuis plusieurs mois. Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances, pense avoir trouvé un instrument susceptible d'encourager ce basculement : un produit financier « patriotique » en quelque sorte, investi uniquement dans les entreprises françaises, dont il a confié la conception à Bpifrance.

« J'ai demandé au directeur général de Bpifrance, Nicolas Dufourcq, de travailler sur un produit financier Bpifrance, qui permettra aux Français d'investir plus facilement leurs économies dans les entreprises françaises », a déclaré Bruno Le Maire dans un entretien au Figaro.

Il indique ce produit sera « investi dans les entreprises sélectionnées par Bpifrance, avec pour objectif de financer nos PME et nos entreprises » et qu'il pourra « être placé dans un PEA et bénéficier ainsi de la fiscalité avantageuse de ce produit. » Le Plan d'épargne en actions (PEA) classique bancaire permet d'acquérir des actions d'entreprises européennes en bénéficiant d'une exonération d'impôt sur le revenu, dans la limite d'un plafond de versement de 150.000 euros. Les revenus du PEA (dividendes et plus-values) sont néanmoins soumis aux prélèvements sociaux  (CSG, CRDS, etc) et taxés en cas de retraits avant cinq ans. Le PEA-PME fonctionne sur le même modèle avec un plafond (cumulable) de 75.000 euros.

La suite sur la Tribune.fr