Association de Conseillers Indépendants au service de la gestion de votre patrimoine

Sursis pour votre DIF

07/06/2021
Thumbnail [16x6]

Le sursis accordé par le ministère du Travail pour récupérer les heures non utilisées du DIF tombe au 30 juin. Plusieurs millions de salariés ou de chômeurs n'ont pas encore entamé la démarche.

À l’origine, l’État avait en effet tout bonnement prévu de supprimer les droits du DIF non utilisés en 2021. Heureusement pour les retardataires, une ordonnance du 21 août 2019 a finalement assoupli la mesure.

Pour ne pas perdre le crédit acquis avant 2015, il suffit finalement d’inscrire ce dernier sur le portail officiel du CPF afin d’effectuer le transfert. Vous deviez réaliser la démarche avant le 31 décembre 2020. Mais la loi du 14 novembre 2020 prorogeant l’état d’urgence sanitaire a accordé un sursis supplémentaire de six mois aux retardataires. Vous avez donc jusqu’au 30 juin 2021 pour inscrire le solde de votre DIF sur votre compte formation.

Une fois que vous avez remis la main sur votre solde de DIF, connectez-vous à votre CPF depuis le site dédié Moncompteformation.gouv.fr ou via l’application mobile ou créez votre compte si ce n’est pas encore fait, afin de reporter vos droits.

Le compte personnel de formation s’applique à toute personne dès l’âge de 16 ans, ou de 15 ans dans le cadre d’un apprentissage, et commence à être abondé au début de sa carrière. Auparavant, il était crédité de 24 heures par an les cinq premières années et de 12 heures les années suivantes, pour un actif à temps plein, dans la limite d’un plafond maximum de 150 heures.

Mais depuis 2019, vos droits sont directement calculés en euros, afin d’appliquer un barème unique de 15 euros de l’heure à l’ensemble des formations éligibles. Dès lors, les salariés à temps plein ou partiel ainsi que les indépendants bénéficient de 500 euros par an au titre de leur CPF, dans la limite d’un plafond de 5.000 euros maximum, contre 800 euros par an et 8.000 euros pour les salariés non qualifiés.