Association de Conseillers Indépendants au service de la gestion de votre patrimoine

Plus d’1 Français sur 2 pense être charitable

05/09/2022
Thumbnail [16x6]

A l'occasion de la Journée Mondiale de la Charité célébrée tous les 5 septembre, NooS.Global, plateforme d’engagement RSE et ESG, a voulu savoir comment les Français appréhendent ces actes charitables en 2022. Une enquête menée auprès de 1 002 personnes représentatives de la population française qui montre que plus de la moitié des Français a encore bon cœur !

 

Plus d’1 Français sur 2 a bon cœur  

 

Aider son prochain, faire de « belles actions », donner à de bonnes œuvres, etc. Autant d’actions qui mettent en avant l’aspect « charitable » de quelqu’un. En 2022, 51 % des Français pensent être des personnes charitables. Dans le détail, 12 % font très souvent œuvres de charité et 39 % plus rarement et 49 % pensent ne pas avoir cette fibre charitable.  

 

Une charité qui rime avec santé

 

Tous les actes de charité n’ont pas le même impact auprès des Français. Ainsi, s’ils pouvaient organiser un acte charitable au sein de leur entreprise, 41 % choisiraient d’abord d’œuvrer en faveur de la santé ou de la recherche médicale. En deuxième choix, 33 % apporteraient de l’aide aux personnes démunies. Enfin, 29 % agiraient pour des situations d’urgence comme des catastrophes naturelles ou bien lors de conflits.

 

Les entreprises ont-elles un rôle à jouer dans la charité ?

 

La réponse à cette question est claire : il est très important pour 76 % des Français que les entreprises contribuent au bien-être de la société et à résoudre des défis de société et 19 % considèrent cette implication moyennement importante. Seulement 5 % estiment que ce n’est pas le rôle des entreprises.

 

En qui faire confiance ?

 

Pour les 51 % de Français qui effectuent des dons ou participent à des œuvres de charité, les critères de confiance sont clairement identifiables.

En effet, pour 87 %, les dons sont faits auprès d’organismes reconnus et pour 61 % la notoriété médiatique prime également. Le bouche-à-oreille joue un rôle important pour 58 % des répondants et 37 % avouent qu’une personnalité publique, une célébrité comme une star de cinéma, pèse lourd dans la balance.

 

*Méthodologie : Enquête réalisée auprès de 1 002 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus. Sondage effectué en ligne à partir du panel de répondants BuzzPress (27 000 personnes en France). Le 26 août et le 1er septembre 2022, un sondage électronique a été envoyé par email et publié en ligne sur les réseaux sociaux Facebook et LinkedIn. Les réponses ont ensuite été compilées et pondérées en fonction de quotas préétablis visant à assurer la représentativité de l'échantillon et afin d’obtenir une représentativité de la population visée. Toutes les pondérations s'appuient sur des données administratives et sur les données collectées par l’INSEE.