Association de Conseillers Indépendants au service de la gestion de votre patrimoine

Les salaires prennent le chemin de la hausse

27/09/2022
Thumbnail [16x6]

L’indice du salaire mensuel de base (SMB) de l’ensemble des salariés progresse de 1,1 % et l’indice du salaire horaire de base des ouvriers et des employés (SHBOE) de 1,3 % au cours du 2e trimestre 2022.

 

L’indice du salaire horaire de base des ouvriers et des employés (SHBOE) progresse de 1,3 % au cours du 2e trimestre 2022 dans les entreprises de 10 salariés ou plus du secteur privé hors agriculture, particuliers employeurs et activités extraterritoriales. Il croît de 1,3 % dans le tertiaire, de 1,2 % dans l’industrie et de 0,9 % dans la construction. Sur un an, le SHBOE augmente de 3,5 % fin juin 2022 après + 2,5 % fin mars 2022.

L’indice du salaire mensuel de base (SMB) de l’ensemble des salariés progresse de 1,1 % au cours du 2e trimestre 2022. Sur un an, il augmente de 3,1 % après + 2,3 % le trimestre précédent.

Ces évolutions doivent être mises en regard de l’inflation : les prix à la consommation (pour l’ensemble des ménages et hors tabac) augmentent de 6,0 % entre fin juin 2021 et fin juin 20221. Sur un an et en euros constants, le SHBOE diminue donc de 2,5 % et le SMB de 2,9 %.

 

Par secteur d’activité, le SMB croît, au cours du 2e trimestre 2022, de 1,1 % dans l’industrie et le tertiaire, et de 0,8 % dans la construction. Sur un an, il augmente de 3,1 % pour le tertiaire, de 3,0 % pour l’industrie, et de 2,6 % pour la construction. En euros constants et sur la même période, il diminue respectivement de 2,9 %, 3,0 % et 3,4 % pour chacun de ces secteurs (tertiaire, industrie et construction).

Par catégorie socioprofessionnelle, le SMB progresse, au cours du 2e trimestre 2022, de 1,3 % pour les employés, de 1,2 % pour les ouvriers, et de 0,8 % pour les professions intermédiaires et les cadres. Sur un an, il augmente de 3,8 % pour les employés, de 3,3 % pour les ouvriers, et de 2,4 % pour les professions intermédiaires et les cadres. En euros constants et sur la même période, il baisse respectivement de 2,2 %, 2,7 %, 3,6 % et 3,6 % pour chacune de ces catégories (employés, ouvriers, professions intermédiaires et cadres).

 

(source Dares)