Association de Conseillers Indépendants au service de la gestion de votre patrimoine

Edito du 8 septembre 2020

17/09/2020
Thumbnail [16x6]

 

La crise sanitaire que nous traversons est un véritable séisme pour notre société : elle fragilise les entreprises, bouleverse nos quotidiens, creuse les inégalités et précarise l’avenir des jeunes. A l’urgence d’une reprise économique, s’ajoute aujourd’hui l’absolue nécessité d’accélérer la transition écologique et solidaire. Sont alors sur le devant de la scène les entreprises qui avaient d’ores et déjà transformé leurs organisations, celles qui s’étaient engagées dans des démarches plus responsables, celles qui s’étaient donné les moyens d’une croissance durable.

Le fonds Sycomore Eco Solutions sélectionne des entreprises innovantes et éco-efficientes qui contribuent à la transition écologique et énergétique. L’équipe de gestion se concentre sur les activités et secteurs à fortes interactions avec l’environnement et, pour chaque entreprise, analyse l’impact environnemental de ses produits et services. Cinq domaines d’activité sont privilégiés : mobilité et transport, économie circulaire, rénovation et construction, production et gestion de l’énergie, activités liées aux écosystèmes. Le fonds écarte systématiquement les activités fortement destructrices de capital naturel.

Le processus d’investissement s’appuie à la fois sur des filtres d’exclusion forts (charbon, note ESG -Environnement, Social, Gouvernance- minimale…) et sur des filtres de sélection stratégiques. A l’image de la NEC, la Net Environmental Contribution, qui mesure, activité par activité, le degré d’alignement des modèles économiques avec la transition énergétique et écologique et avec les objectifs de lutte contre le réchauffement climatique.

Sycomore Eco Solutions fête tout juste son cinquième anniversaire et signe une performance solide de 30,4% depuis sa création, contre 13,7% pour son indicateur de référence le MSCI Europe NR, avec une volatilité inférieure. Le fonds a également enregistré de belles performances durant l’été, avec une progression +8% entre le 1er juillet et le 24 août, nettement supérieure à celle de son indicateur qui s’élève à 2,8%. Depuis le début de l’année 2020, le fonds a ainsi progressé de +6,8% quand le MSCI Europe NR a perdu 11,5% sur la même période. (Données de performance en euros, dividendes réinvestis, part R, au 31.08.2020).

Sa résilience, dans un contexte marqué par l’incertitude et une visibilité très réduite, atteste de la qualité de notre vision holistique de l’entreprise, issue de notre analyse fondamentale multi parties prenantes. C’est dans ce cadre que nous cherchons à sélectionner des entreprises à même de naviguer dans différents scénarios de marchés et qui, selon nos convictions, devraient tirer leur épingle du jeu dans la durée. Les principaux contributeurs positifs à la performance du fonds sont à ce jour :

  • Alfen, qui œuvre activement à un réseau électrique fiable et durable, réalise un très bon parcours boursier depuis le début de l’année (+230%). Le groupe vient de publier des résultats encore meilleurs qu’attendus pour le premier semestre, soutenus par la signature de nouveaux contrats ainsi que des tendances de long terme très favorables sur ses trois principaux segments d’activité : les réseaux électriques intelligents (smart grid), les bornes de recharges des véhicules électriques et le stockage de l’énergie.
  • Le groupe Alstom, qui connaît également une belle progression, soutenu lui aussi par la publication de résultats nettement au-dessus des attentes, à la fois en termes de commandes (45% supérieures) et de ventes (10% supérieures). Le constructeur ferroviaire français a par ailleurs obtenu, fin juillet, le feu vert de Bruxelles pour racheter la société Bombardier.
  • Vestas, qui consolide sa position de leader mondial des turbines éoliennes et fait aussi partie de nos meilleurs contributeurs, grâce à des résultats rassurants et un message confiant de la direction quant aux perspectives d’ici la fin d’année, les impacts potentiels de la crise sanitaire devant être a priori limités.

Sycomore AM reste persuadée que la crise sanitaire n’est et ne sera pas un frein à la transition écologique. Bien au contraire, puisque les planètes semblent s’aligner en faveur d’une action plus forte, plus rapide pour l’environnement.

Les plans de relance font la part belle aux enjeux de la transition écologique. Le plan de l’Union européenne, la « Next Generation EU », représente 750 milliards d’euros sur la période 2021-2024 qui viendront s’ajouter au budget européen de 1 100 milliards d’euros sur la période 2021-2027, et accorde une place inédite aux enjeux de développement durable. En effet, 25% de ce total de 1 850 milliards d’euros seront utilisés pour apporter des financements à l’accélération de la transition écologique. Ces investissements seront fléchés en priorité sur certains secteurs spécifiques (rénovation de l’habitat, développement des énergies renouvelables, des infrastructures ferroviaires et de l’économie circulaire, incitation à l’achat de véhicule électrique, etc.).

La Commission européenne a par ailleurs réaffirmé que le Green Deal, dont l’objectif principal consiste à parvenir à la neutralité carbone d’ici 2050, constituait la nouvelle stratégie de croissance de l’Union européenne. Elle a d’ailleurs dévoilé, début juillet, un plan visant à décarboner les secteurs les plus polluants, comme la sidérurgie et les transports.

Aux Etats-Unis, Joe Biden, en tête des sondages, a dévoilé un plan ambitieux évalué à 2 000 milliards de dollars sur 4 ans pour les énergies renouvelables, dans l’objectif de parvenir à une production électrique propre d’ici 15 ans. Son élection pourrait ainsi être un catalyseur additionnel pour les investissements verts.

Par ailleurs, les énergies vertes sont de plus en plus compétitives, tant pour la production électrique que pour la production de chaleur, si bien que les aides publiques n’interviennent plus comme subvention mais comme accélérateur de capacité pour renforcer les opportunités de croissance des acteurs déjà bien avancés sur la courbe d’expérience des énergies renouvelables. D’après les données recueillies par l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) sur quelque 17 000 projets en 2019, depuis 2010, le coût de l’énergie a baissé de 82% pour le solaire photovoltaïque, de 39% pour l’éolien terrestre et de 29% pour l’éolien offshore.

La société civile s’empare également du sujet et joue un rôle moteur dans la transition. Face à la menace du réchauffement climatique, de nombreux mouvements écologistes voient le jour, appelant les gouvernements à passer à l’action le plus vite possible. La société civile fait également preuve d’une exigence croissante envers les entreprises pour davantage de traçabilité et de transparence, sur les produits consommés notamment.

Les enjeux sociétaux et environnementaux ont plus que jamais la faveur des gouvernements, de l’opinion publique et des investisseurs. Sycomore AM, à travers le fonds Sycomore Eco Solutions, réaffirme l’intérêt qu’elle porte depuis longtemps à la thématique verte, avec des vents durablement porteurs.

 

 

L’indicateur ci-contre reflète l’exposition, variable et discrétionnaire, du fonds aux classes d’actifs éligibles au portefeuille. La catégorie de risque associée au fonds n’est pas garantie et pourra évoluer dans le temps. La catégorie la plus faible ne signifie pas «sans risque». Les données historiques utilisées pour calculer l’indicateur synthétique pourraient ne pas constituer une indication fiable du profil de risque futur du fonds.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La performance du fonds peut s’expliquer en partie par les indicateurs ESG des valeurs en portefeuille sans que ceux-ci soient seuls déterminants de l’évolution de cette performance. Le fonds n’offre aucune garantie de rendement ou de performance et présente un risque de perte en capital. Avant d'investir, consultez au préalable le DICI de l’OPCVM disponible sur www.sycomore-am.com.